Biographie Complète

C’est vers l’âge de 14 ans que Jacques-Alphonse De Zeegant commença l’étude du piano qui lui apparut comme une révélation. Sans attendre, il s’intéressa à l’écriture musicale, cherchant à comprendre les techniques des compositeurs aussi bien classiques que modernes, ainsi qu’après deux années d’étude seulement, était il en mesure d’aborder les oeuvres de Liszt et de Chopin.

A l’âge de 17 ans, il entra au conservatoire Royal de Bruxelles et aura pour maître André Dumortier et par la suite Valéry Afanassiev. Mais son profond attachement aux valeurs humaines et à la spiritualité le poussa à partir en Afrique pour se consacrer aux oeuvres humanitaires.

Dès son retour, malgré la trentaine avancée, il paracheva sa formation au Conservatoire Royal de Bruxelles, suivit des cours d’orchestration auprès de la compositrice Jacqueline Fontyn et reçut les conseil du compositeur Philippe Boesmans.

L’intérêt que lui portèrent de grands interprètes,  le conduisit à se consacrer entièrement à la composition où il aime faire passer un message de paix et d’amour, dans un monde boulversé par la haine, la guerre et la destruction.

Depuis 2014, Jacques-Alphonse De Zeegant est compositeur en résidence de l’orchestre symphonique d’Hulencourt. Son oeuvre entièrement écrite au XXIème siècle, fait de lui un compositeur post-moderne et libre.  Son écriture musicale repose sur la synthèse de celles depuis les anciens jusqu’à nos jours.

Oeuvres Musicales

Al’heure actuelle, il est l’auteur de 7 concertos, 3 symphonies, un opéra, un oratorio, plusieurs pièces de musique de chambre, des sonates pour piano et violon solos, des mélodies pour piano et baryton, piano et soprano, orchestre et soprano, un poème symphonique, une oeuvre pour choeur, soprano et harpe (en différentes versions). Il a également restauré et retravaillé différentes oeuvres dont « Veillée d’armes » du compositeur belge Georges Antoine (à la demande de la Garde Républicaine de Paris) et orchestré, développé avec introduction des choeurs, la messe de Karol Kurpinsky retrouvée lors d’une vente chez Christie’s à New-York par Monsieur Piotr Jeglinsky. Jouée depuis lors à plusieurs reprises lors de différents concerts.

Quelques concerts

Mélodie pour baryton et piano par Dominique Cornil et Ludovic de San.

Daniel Blumenthal et Madame Bastin ont interprété des airs de son premier opéra (hors catalogue), Ana-Camélia Stefanescu soprano, Aga Winska, soprano, Patrick Delcour, baryton, ses mélodies pour piano et soprano.

2011

Création à l’abbaye Notre Dame de la Cambre, de « Visioni », par le choeur de femmes « Viva Voce », Marie-Claude Solanet, soprano, Annie Lavoisier à la harpe, Henri Laval à la directio, Patrick de Buttet, récitant.

2013

En mars, création de l’ oratorio « Le Mystère du Salut » créé à l’abbaye Notre Dame de la Cambre sous le Haut Patronage de Sa Majesté la Reine avec l’orchestre symphonique de Bucarest sous la baguette de Benoit Fromanger et les choeurs du Sablon dirigés par Thibaut Lenaerts avec Ana-Camélia Stefanescu, Wiard Withold, Zeno Popescu, Stefan Cifolelli, Marie-Claude Solanet, Anne-Hélène Moens, Kinga Borowska et Alain Carré comme récitant.

En avril, création de son trio pour flûte, clarinette et piano en la Cathédrale Notre Dame de Sion Fransiz Liesi à Istanbul par le trio Giocoso.

2014

En février, Carolyn Veyt, actrice, récitante et présentatrice télévision/radio, les solistes d’Hulencourt crée la version du quintette à clavier et percussions « Larmes de Perles » sur un conte pour enfants de Marguerite de Wersowec Rey.

En mai, création à l’abbaye Notre Dame de la Cambre de la version pour choeur mixte de Visioni par le choeur Madrigal de Roumanie, Soumaya Hallak, soprano, Alizée Frippiat à la harpe sous la direction de Anna Ungureanu.

En novembre, sa première symphonie « Le Chemin des Dames » sur un poème de Marguerite de Wersowec Rey est créée dans la cathédrale de Laon,  sous la direction de Benjamin Ellin par l’orchestre symphonique d’Hulencourt, les choeurs de l’Union Européenne dirigés par Dirk De Moor, Kinga Borowska, mezzo-soprano.

2015

En avril, le quatuor à cordes « Brasser Carré » interprété par le quatuor Hermès.

La symphonie « Le Chemin des Dames » est jouée  à Bruxelles dans la Cathédrale Saint Michel, sous la direction de Benjamin Ellin, avec les choeurs de l’Union Européenne et l’orchestre symphonique d’Hulencourt avec Alicia Nafé, mezzo soprano ainsi qu’à Varsovie au théâtre Wielki de l’opéra de Varsovie  avec Alicia Nafé , l’orchestre symphonique d’Hulencourt dirigé par Niklas Willen et les choeurs de l’opéra de Varsovie.
En novembre, ses quatre études pour piano solo ont été interprétées par le pianiste Nikolas Tokarev après avoir été enregistrés par Johan Schmidt.

Le concours international Maxence Larrieu lui commande l’oeuvre imposée pour l’épreuve finale: un concerto pour flûte et orchestre créé d’abord à Quito en Equateur au XXII festival international « Flautistas en el Centro Del Mundo » par la flûtiste Sibel Pensel, et ensuite joué par les finalistes du concours en octobre à Nice. Il sera publié par les éditions « de Camera » en France.

2016

En mars 2016, création de son deuxième concerto pour violon et orchestre par Augustin Dumay à Flagey sous la direction de Sachio Fujioka lors d’un concert partageant l’affiche avec Valéry Afanassiev.

2017

L’année 2017 marque un tournant dans sa carrière musicale, suite à l’intervention de Madame Martha Argerich qui a marqué un vif intérêt pour son oeuvre, création en septembre au XXXIVème festival Sagunt a Escena à Valencia en Espagne, de son opéra « La Brèche » écrit sur un livret de Marguerite de Werszowec Rey. La presse en a parlé comme étant « La Couronne du 34 ème festival ». La prestigieuse soprano russe Veronika Dzhioeva y tenait le premier rôle, David Azurza, Flavio Olivier, les rôles de contre-ténors, Luis Damaso et Alberto Guardiola, Giorgio Calenza, Jorge Juan Morata (Ténors), Wiard Withold, Jean Delobel (Baryton et baryton basse), Marie-Catherine Baclin et Kinga Borowska (Contralto et mezzo-soprano), Aurora Pena (soprano) avec l’orchestre symphonique d’Hulencourt sous la baguette de Maestro Palmo Venneri, direction des choeurs Francesc Gamon, une troupe de danseurs et un acteur, mise en scène Paco Azorin.

En avril 2017, la symphonie « Le Chemin des Dames » est jouée à Milan au conservatoire Verdi (Au Serate Musicali), partageant l’affiche avec Richard Galliano et Andrea Bacchetti, avec les choeurs de l’Union Européenne, l’orchestre symphonique d’Hulencourt, Alicia Nafé et le Maestro Palmo Venneri à la direction.

2018

Lors d’un concert « De Zeegant & friends », Johan Schmidt créa sa première sonate pour piano, Ana-Camélia crée sa berceuse pour soprano et piano, le quatuor Simon de Paris interprète son quatuor à cordes « Brasser Carré », le trio Giocoso, son trio pour flûte (Sibel Pensel) clarinette (Ayşegül Kirmanoğlu), et piano (Johan Schmidt).

La symphonie « Le Chemin des Dames » est jouée dans la cathédrale Saint Louis des Invalides à Paris à l’occasion du concert de l’indépendance recouvrée de la Pologne sous le Haut patronage de Monsieur Andrzej Duda, Président de la République de Pologne,  sous la direction de Monika Wolinska, avec l’orchestre Pasdeloup, les choeurs Régional Vittoria d’Ile-de-France, dirigé par Michel Piquemal et l’ensemble vocal de l’Abbaye de la Cambre dirigé par Anthony Vigneron, Kinga Borowska (Mezzo-soprano).

2019

Juin: création du deuxième concerto pour piano et orchestre dans la grande salle Henry Le Bœuf des Beaux-Arts de Bruxelles avec l’orchestre symphonique d’Hulencourt, direction: Maestro Palmo Venneri, piano: Lora-Evelin Vakova-Tamara.

Juillet: création du trio « Réminiscences » par le trio Spilliaert au festival Musicorum aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles.

Le 22 novembre 2019 création d’une prochaine version amplifiée à l’abbaye Notre Dame de la Cambre par l’ensemble vocal de l’abbaye notre Dame de la Cambre avec Ana Camélia Stefanescu soprano, Alice Pêtre à la harpe et Alain Carré récitant.

Enregistrements

Sous le label du chant de Linos

En 2011 son premier concerto pour violon et orchestre a été enregistré par Laurent -Albrecht Breuninger en Turquie par l’orchestre académique de Mersin sous la direction de Naçi Özgüç ,
le premier concerto pour piano et orchestre sous les doigts de Johan Scmidt (dédié au Roi Albert II de Belgique) , 4 mélodies pour soprano et orchestre avec Ana-Camélia Stefanescu (soprano). Le CD fut promu à l’occasion d’un concert au grand foyer du Châtelet de Paris avec Laurent-Albrecht Breuninger et Johan Schmidt.

L’oratorio « Le Mystère du Salut » est créé à l’abbaye Notre Dame de la Cambre sous le Haut Patronage de Sa Majesté la Reine avec l’orchestre symphonique de Bucarest sous la baguette de Benoit Fromanger et les choeurs du Sablon dirigés par Thibaut Lenaerts avec Ana-Camélia Stefanescu, Kinga Borowska, Wiard Withold, Zeno Popescu, Stefan Cifolelli, Mari -Claude Solanet, Anne-Hélène Moens et Alain Carré comme récitant.

Le Concerto pour Flûte et orchestre par Sibel Pensel et l’orchestre symphonique d’Hulencourt, publié par les éditions « de Camera » en France.

A la demande du trio Giocoso, il écrit un trio pour flûte, clarinette et piano enregistré en 2014.

Sous le label Ars Produkt en 2015

L’enregistrement du duo « Souvenir d’Espagne » par Lora-Evelin Vakova, piano et Stefan Tarara au violon « The sound of 20’s » entendu sur les ondes de France Musique dans l’émission de Denisa Kerschova.

Enregistrements prochains

Un grande maison de disque s’étant intéressée à son travail et au succès qu’il trouve auprès d’un large public, lui propose très prochainement d’enregistrer plusieurs de ses oeuvres sous les doigts et la baguette d’interprètes prestigieux .

Cet automne: création d’une prochaine version amplifiée de Visioni à l’abbaye Notre Dame de la Cambre par l’ensemble vocal de l’abbaye notre Dame de la Cambre, Ana Camélia Stefanescu soprano, Alice Pêtre à la harpe, Alain Carré récitant.

Création de sa troisième symphonie à Varsovie « Resurrectio Poloniae » pour choeur, solistes et orchestre sous la baguette de Monika Wolinska.